Property

image

Crans-Montana. 3.5 pièces attique au pied des pistes

Crans-Montana. 3.5 pièces attique au pied des pistes

Crans-Montana, attique au pied des pistes. Bonne nouvelle pour les acquéreurs assidus de ski ! Nous vous proposons un 3.5 pièces attique dans un petit chalet résidentiel sis à 2 pas des remontées mécaniques des Violettes. Bel ensoleillement. Orientation sud-est.

Passé l’entrée, vous pénétrerez dans un vaste salon -avec cheminée et accès au balcon- dont la mansarde offre un généreux volume. La grande cuisine séparée et habitable peut aisément être ouverte sur le living pour augmenter un peu plus le cachet de la pièce à vivre. La partie nuit se compose de deux salles de bain (1 x baignoire + 1 x douche) et de 2 chambres dont une avec balcon est. Logé dans la mansarde, vous pourrez créer un espace de rangement dans un grand galetas.
Vous êtes skieurs ? Vous pourrez rejoindre directement votre résidence skis aux pieds !
Une cave et un garage box (obligatoire : Fr. 50’000) complètent ce bien.
Arrêt de bus à proximité directe.
Vente en résidence secondaire ou principale.
Vente autorisée aux personnes résidant à l’étranger (LFAIE).

3.5 pièces attique au pied des pistes

Surface : 120 m2
Surface balcon : 16 m2
Appartement : CHF 510’000
Garage box : CHF 50’000

Crans-Montana. 2 bedroom apartment attic. Le Galia

Crans-Montana. 3.5 pièces attique avec vue panoramique


LFAIE, loi sur l’acquisition d’immeubles par des personnes à l’étranger

LFAIE, loi sur l’acquisition d’immeubles par des personnes à l’étranger. Après maintes évolutions (Lex Von Moos, Friedrich et Lex Koller), l’acquisition de biens immobiliers par des personnes domiciliées à l’étranger est régie aujourd’hui par la LFAIE (Loi fédérale sur l’acquisition d’immeubles par des personnes à l’étranger).

Dès lors, toute personne résidant à l’étranger doit obtenir une autorisation pour acquérir un bien immobilier en Suisse. Par conséquent, pour qu’une personne résidant à l’étranger puisse acquérir un logement de vacances en Valais, le bien immobilier considéré doit se situer dans l’une des zones à vocation touristique définies comme telles par le canton.

Enfin, l’autorisation ne sera accordée que dans la limite du contingent annuel en vigueur pour la zone de situation du bien. Cf. contingentement. Pour ce faire, l’acquéreur doit requérir une autorisation auprès de l’autorité cantonale du lieu où se trouve l’immeuble qui vous intéresse. D’autre part, la réquisition ne peut se faire qu’en votre nom et non au travers d’une société. Et pour conclure les surfaces maximales autorisées par la LFAIE sont de 200 m2 habitables pour un appartement/chalet et de 1’000 m2 de terrain à construire.
LOI FÉDÉRALE, PORTAIL DU GOUVERNEMENT