News

image

Crans-Montana. Immobilier : la nébuleuse herméneutique des chiffres

Knight Frank a tout mon respect, toutefois…
Knight Frank n’a, à ce jour, aucune enseigne à Crans-Montana.
Knight Frank publie sur son site international à travers un courtier qui est localisé au Royaume-Uni (recherche instantanée : 17 biens en vente. Détails : ici).
Knight Frank est représenté en Suisse (Romande ?) par l’agence NAEF Prestige qui est peu active à Crans-Montana (recherche instantanée : 2 biens en vente. Détails : ici).

Les courtiers oeuvrant sur place le savent bien : le marché immobilier de la région est trop disparate pour en dresser des statistiques cohérentes.
De ce fait, certifier une baisse moyenne de 15% invite obligatoirement à l’extrapolation et ne donne aucune indication précise sur la santé du marché local.
Il y a certes eu un affaissement général des prix, ici comme ailleurs, mais comment intégrer dans le même calcul l’effondrement des prix dans certaines résidences de luxe acquises au plus haut de la conjoncture avec des transactions plus « raisonnables » ?
Le m2 neuf « de luxe » vendu, en 2010, à plus de Fr. 30’000.- finitions intérieures non comprises ne se revendrait guère plus de Fr. 20’000.- aujourd’hui et ce, même s’il y aura toujours des biens d’exception qui resteront hors marché de par leur typologie ou la signature de quelques géniaux architectes d’intérieur.
Dans le même temps, un petit pied à terre à proximité des pistes aura profité d’une légère hausse et, au pire, n’aura subi aucune fluctuation de prix.

Comment dès lors établir une moyenne cohérente et représentative du marché de Crans-Montana en y incluant de tels extrêmes ?
« Les paramètres étant trop nombreux et divers, il n’est pas possible d’établir un prix moyen du m2 sur le Haut Plateau » disait mon ami Jérôme Félicité lors de la dernière réunion de l’APACH (infos : ici) en automne dernier.
Établir une moyenne dans un marché si hétérogène reste donc bien une gageure à Crans-Montana.