Culture

image

Valais, le culte de la poire Williams

Valais, le culte de la poire Williams

Le Valais, le culte de la poire Williams. Originaire du Moyen-Orient et du nord de l’Asie centrale, la poire, fruit du poirier, pousse spontanément dans toutes les régions tempérées d’Europe et d’Asie occidentale, mais son fruit est alors si petit et amer qu’il convient tout juste à faire le « poiré », boisson fermentée s’apparentant au cidre.
Cultivée il y a 4000 ans, c’est Homère, considérant la poire comme un « cadeau des dieux », qui incita ses contemporains à donner au poirier un soin tout particulier.
Ce conseil fut suivi à la lettre puisque de six variétés recensées, les Romains passèrent à 50 sous l’Empire. Cuite, elle accompagne les viandes jusqu’au XVIe siècle. On découvre alors que certaines variétés peuvent se manger … crues!
C’est la reine Margot qui donne le ton à cette coutume de la poire cuite. En évoquant son en-cas favori, elle raconte: « je me contente comme collation de deux cailles roulées dans une feuille de vigne et d’une poire cuite à point entre deux braises. »
La science romaine parvint presque intacte aux botanistes et naturistes du XVII° siècle qui, pratiquant cultures et greffes successives, en produisirent plusieurs centaines de variétés !
Développées en Angleterre à la fin du XVII° siècle par John Stair, du Berkshire, quelques pousses de l’arbre fruitier furent vendues à un monsieur Williams, qui s’en appropria bien vite la paternité.
Cette « Williams », dont on tire encore une eau-de-vie quasi légendaire, traversa l’Atlantique dans les bagages des Quakers, qui préférèrent l’acclimater comme fruit de table. La Williamine est une eau-de-vie blanche obtenue, par distillation, après fermentation des poires Williams.
Avec le temps, elle acquiert rondeur et plénitude et vieillit dans des bonbonnes de verre pour demeurer incolore. L’alchimie des saisons lui donne bouquet et longueur en bouche. L’eau-de-vie de poire se déguste dans un ballon de cristal que l’on aime réchauffer au creux de la main ou dans un ballon préalablement refroidi selon le goût de chacun.

La Williamine est une eau-de-vie à base de poire Williams, fabriquée en Suisse dans le canton du Valais. Bien qu’utilisée fréquemment comme nom commun, Williamine est une marque déposée qui appartient à la Distillerie Louis Morand & Cie SA à Martigny1. Son propriétaire a d’ailleurs obtenu le retrait du mot du Petit Larousse illustré ; depuis 2001, la marque a cependant été réintégrée au dictionnaire, de même qu’elle a été réintégrée dans la septième édition de l’Officiel du Scrabble (2015). Source WIKIPEDIA

Articles connexes
POIRE ET HISTOIRE – PATRIMOINE CULINAIRE SUISSE
POIRE WILLIAMS – VALAIS PROMOTION
DISTILLERIE MORAND
GASTRONOMIE – LIVIN’CRANS