Culture

image

La potée évolénarde. Cuisine valaisanne.

Recette de la potée évolènarde
Cuisine valaisanne. Traditionnellement, les paysans cuisinaient cette potée évolènarde qui leur permettait d’affronter les hivers rigoureux.
D’autant que, plat campagnard par excellence, la potée évolènarde, facile à servir, devenait meilleure lorsqu’on la réchauffait !
Ci-dessous une recette dénichée dans un vieux livre de cuisine.

Ingrédients. 10 personnes

500 g. de côte plate + 500 g. de bœuf salé
1 langue de bœuf et 3 de porc
300 g de poireaux + 300 g de carottes + 300 g de navets + 300 g de choux-raves
200 g de céleris-pommes
100 g d’oignons feuilles de laurier
Clous de girofle
Fendant, eau

300 g. de choux-blancs
Jambon fumé + 200 g. de lard fumé + 200 g. de saucissons + 200 g. de saucisses à l’ail
10 poires à cuire

Potée évolènarde, recette

Pour commencer votre potée évolènarde, faire un pot-au-feu avec un bon morceau de côte plate et un morceau de bœuf salé avec une quantité de légumes, tels poireaux, carottes, navets, choux-raves, céleris-pommes, oignons cloutés de girofle et de feuilles de laurier.
Dessaler une langue de bœuf et quelques langues de porc à l’eau courante et les ajouter à la cuisson.
Par ailleurs, dans une autre grande marmite, faire revenir quelques oignons émincés

Braiser des choux-blancs.
Mouiller d’un peu de Fendant et couvrir d’eau.
Dans cette cuisson, introduire du jambon et du lard fumé.
Puis, en fin de cuisson, ajouter saucissons et saucisses.
Dans une troisième casserole, préparer des poires à cuire.
Les sucrer légèrement et les mouiller jusqu’à la hauteur de la queue avec un mélange de Fendant et d’eau.
Pour finir, les poires seront cuites lorsque l’eau aura disparu et qu’elles seront légèrement caramélisées.

LIENS

Sarah Wiener et la potée évolènarde
Le Valais gourmand
Cuisine de saison, les asperges